Français
Solutions Solutions Secteurs Secteurs Success stories Ressources À propos d’AMCS Contact
Blog mai 2022

Pourquoi la numérisation est essentielle à la mondialisation de la logistique du recyclage

Demander une démo personnalisée
Conor Dowd Product Marketing Manager

Les marchés du recyclage évoluent. Le déplacement des matériaux dans le monde entier est en train de changer.

La législation de nombreux pays rend désormais l’exportation plus difficile, les compagnies maritimes sont perturbées par de nouveaux modes de consommation et des événements internationaux, et l’économie circulaire promet également d’apporter de nouvelles opportunités.

Alors, comment vous assurez-vous que vous êtes en mesure de continuer à déplacer du matériel? La numérisation est la clé.

Nous vivons dans un monde interconnecté où les fabricants s’approvisionnent en matières premières dans de nombreux pays et régions différents. De plus en plus, les gouvernements envisagent d’accroître l’utilisation de matériaux recyclés, en particulier par le biais de politiques telles que des taxes sur les emballages en plastique et d’autres incitations.

Avec des biens de consommation et industriels fabriqués dans plusieurs pays, avec des pièces et des matières premières provenant de divers autres pays, le marché du recyclage doit faire partie intégrante de la chaîne d’approvisionnement. Cela signifie que vous avez besoin d’outils numériques pour gérer efficacement la logistique.

Mais récemment, le secteur mondial de la fabrication et du recyclage a été mis à l’épreuve par la pandémie de Covid-19 et d’autres événements, et des leçons clés ont été tirées.

Pressions de l’offre et de la demande – qu’est-ce que cela signifie pour le secteur du recyclage ?

Lors du récent Forum mondial sur les chaînes d’approvisionnement de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), il a été noté que : « La pandémie a provoqué des pressions continues sur l’offre et la demande, des ports congestionnés, des embouteillages maritimes, une hausse de l’inflation, une augmentation des taux de fret et des pénuries qui perturbent le commerce mondial. »

« Le conflit en Ukraine a également entraîné de graves perturbations des chaînes d’approvisionnement, en particulier dans les céréales, les métaux et les produits énergétiques.  D’autres facteurs cités par les compagnies maritimes, les responsables portuaires, les expéditeurs et les analystes comme entravant les chaînes d’approvisionnement étaient les pénuries de main-d’œuvre, les goulots d’étranglement terrestres et le sous-investissement dans les infrastructures. (La source: OMC)

Cette situation a également affecté le commerce des matériaux recyclés, les exportateurs devant faire face à ces pressions de l’offre et de la demande, ainsi que des défis logistiques dans le transport des matériaux lorsque la disponibilité des conteneurs a été difficile.

Malgré ces difficultés, en 2021, des prix en hausse ont été observées pour de nombreuses qualités, le papier et les plastiques ayant connu des niveaux de prix record. La forte demande à mesure que les économies sortaient des confinements et des restrictions Covid, ainsi que les pénuries de matériaux provenant des maisons, des détaillants et des fabricants, signifiaient que les valeurs se dirigeaient vers le haut.

Lorsque la Russie a envahi l’Ukraine, cela a donné un nouvel élan à cela, en particulier pour les plastiques et les métaux. Les prix élevés du pétrole et du gaz ont fait grimper le prix des polymères vierges, ce qui a augmenté la valeur des plastiques. Pour les métaux, les problèmes d’approvisionnement des mines ont maintenu les prix élevés, bien que volatils.

À titre d’exemple, les bouteilles en PET (polyéthylène téréphtalate) aux États-Unis se négociaient à environ 500 $ avant la période Covid, mais en mars 2022, elles avaient atteint 800 $.

À la fin de 2019, le cuivre se négociait près de 5 500 dollars, mais dépassait 9 000 dollars en mars 2022.

Des prix records ont été observés dans certaines régions pour OCC (Old Corrugated Cardboard), avec certains échanges britanniques en Europe et en Asie à plus de 170 £ la tonne (225 $). Des prix comme celui-ci n’avaient jamais été vus auparavant, mais semblaient avoir atteint un sommet au moment de la rédaction de cet article.

Des marchés en mutation

Avant le Covid-19 et la situation actuelle en Ukraine, l’économie mondialisée était en train de changer. Bien qu’au cours des dernières décennies, la mondialisation ait eu tendance à voir la demande provenant des pays avancés, et l’offre de l’Asie en particulier, les chaînes de valeur sont maintenant redessinées.

Le cabinet de conseil McKinsey estime que les deux tiers des produits manufacturés mondiaux seront consommés par les marchés émergents d’ici 2025, avec des produits tels que les voitures, les produits de construction et les machines en tête.

D’ici à 2030, les pays en développement devraient représenter plus de la moitié de la consommation mondiale.

Au sein de cette économie mondiale, il y aura une forte demande de matières premières et de produits. Avec ces ressources d’attraction, une approche plus circulaire sera nécessaire pour que les ressources restent sur les marchés mondiaux.

En effet, la forte demande provient des marchés asiatiques. Bien que la Chine ait interdit l’importation de plastiques et de papier mélangé en 2018, et de toutes les qualités de papier à la fin de 2020, son attrait reste fort. La Chine continue d’acheter des fibres et des plastiques à des pays d’Asie du Sud-Est ainsi qu’à l’Inde.

Cependant, des économies telles que le Vietnam, la Thaïlande, l’Indonésie et la Malaisie ont toutes introduit des interdictions sur certains grades ou au moins des régimes d’inspection plus stricts suivant l’exemple de la Chine. En Chine et dans ces pays, une partie de cette démarche visait à encourager le développement d’une meilleure capture des ressources dans leurs propres économies grâce à des processus améliorés de gestion des déchets.

Il s’agit d’une tentative de conserver les matériaux pour leurs propres secteurs manufacturiers, mais aussi de s’assurer qu’ils fournissent des matières premières recyclées qu’ils reçoivent est de meilleure qualité.

Il existe également une tendance à la délocalisation des matériaux avec la société britannique de gestion des déchets Biffa explicite dans son objectif de traiter tous les produits secondaires qu’elle traite au Royaume-Uni par exemple.

Cependant, par nécessité d’une économie mondiale, il sera toujours nécessaire de transporter les matériaux vers les centres de fabrication à travers la planète.

Numérisation

La mondialisation offre des opportunités. Le même rapport mentionné ci-dessus de McKinsey montre que la Chine consomme plus de ce qu’elle produit en raison de la croissance de la classe moyenne des consommateurs. La même tendance est observée en Inde, en Indonésie, en Thaïlande, en Malaisie et aux Philippines, en tête d’un monde en développement en dehors de la Chine qui devrait représenter 35% de la consommation mondiale d’ici 2030.

Mais en Amérique du Nord et en Europe, les grandes entreprises réagissent également à ces pressions en investissant dans des solutions plus proches de leurs marchés nationaux.

« Nous avons remarqué que les grandes entreprises déplacent leur production plus près des frontières de l’Europe, montrant une préférence pour le Moyen-Orient par rapport à l’Asie. J’ai identifié le nearshoring comme une tendance claire dans l’industrie de la logistique en raison de la pandémie de coronavirus », a déclaré Pierre Timmermans, membre du conseil d’administration de DB Cargo pour les ventes.

« C’est ainsi que l’approvisionnement en produits de base a été assuré même pendant la pandémie. »

Dans le secteur du recyclage, cette tendance au nearshoring a également été entraînée par la législation mondiale. Par exemple, les nouvelles règles de la Convention de Bâle signifiaient que de nombreux plastiques ne pouvaient être échangés sans notification qu’entre les pays de l’OCDE. En Europe, cela signifie effectivement que le commerce des plastiques se fait entre d’autres pays européens et la Turquie.

En outre, les modifications proposées par l’Union européenne au règlement sur les transferts de déchets rendraient le commerce avec d’autres pays non membres de l’UE difficile, voire impossible. Des organisations telles que l’EuRIC (Confédération européenne des industries du recyclage) font pression pour des mesures qui punissent les exportations illégales, sans démanteler le commerce mondial de matières recyclées dans le cadre de l’économie circulaire.

La numérisation est un moyen de relever certains des défis liés aux exportations. Il permet aux entreprises qui exportent des matériaux recyclés de bien comprendre quels matériaux ils ont, la qualité de ceux-ci, où ils se trouvent, et de s’assurer que la paperasse est en place pour les autorités réglementaires et douanières.

En effet, les fabricants du monde entier numérisent leurs processus pour s’assurer qu’ils disposent de l’approvisionnement en matières premières et en composants dont ils ont besoin. Pour que le secteur du recyclage fasse partie de ce processus, il doit correspondre aux méthodes numériques utilisées par les fournisseurs de matières premières vierges pour travailler avec leurs clients.

Selon Timmermans, la pandémie de Covid a montré la nécessité d’une numérisation accrue dans le secteur de la logistique.

Cela signifie investir dans des technologies pour suivre les chaînes d’approvisionnement, introduire la prévision et la répartition numériques des stocks et mettre en œuvre une planification complète de la capacité. Ce sont des outils proposés par la Plateforme AMCS pour le secteur du recyclage.

En effet, la numérisation de la logistique et des chaînes d’approvisionnement a été soutenue par le Forum mondial des chaînes d’approvisionnement de l’OMC. Lors de l’événement, le secrétaire général de la Chambre de commerce internationale, John Denton, a ajouté : « Si vous voulez de la résilience, vous devez garantir l’accès aux compétences numériques, mais aussi aux plateformes numériques.

« Cela signifie également que vous devez faire des réformes audacieuses en termes d’économie numérique. »

Les participants à l’événement ont déclaré que la numérisation serait la clé pour « réduire la congestion de la chaîne d’approvisionnement mondiale ».

Investir pour la mondialisation

Les modèles de fabrication mondiaux sont en train de changer. Qu’il s’agisse des économies avancées qui s’approvisionnent en fabrication plus près de leurs bases ou de la croissance économique rapide de certaines économies en développement, les pressions de l’offre et de la demande de ressources resteront mondiales.

Les entreprises de recyclage et de gestion des déchets qui disposent de données claires sur leurs stocks, de solides informations sur les habitudes d’achat des clients, qui comprennent les fluctuations des devises et qui disposent de logiciels conçus pour maximiser les échanges auront un avantage évident lorsqu’il s’agira de saisir les opportunités offertes par la mondialisation.

Alors que la pandémie de Covid et la crise en Ukraine ont mis à l’épreuve les chaînes d’approvisionnement, elles ont également démontré la nécessité d’investir dans des technologies innovantes qui garantiront que l’utilisation des ressources est maximisée dans un monde globalisé et en croissance économique.

En savoir plus sur la façon dont vous pouvez numériser votre logistique de recyclage avec AMCS Recycling Platform. 

Partagez ceci sur:

Facebook Twitter LinkedIn

Voulez-vous qu’on vous appelle ?

Remplissez ce formulaire et nous vous contacterons dès que possible!

Rappelle-moi.

Plateforme AMCS - Recyclage

La plateforme AMCS pour le recyclage rationalise les processus opérationnels

Télécharger la brochure

Ressources

Blog

Comment augmenter les marges pour renforcer l’avantage concurrentiel des recycleurs de métaux

Aujourd’hui plus que jamais, les recycleurs de métaux sont confrontés à une série de défis. Les leaders de l’industrie du recyclage des métaux sont plus résistants à ces circonstances imprévisibles.

Webinaire

Webinaire : Tarification et gestion des contrats pour l’industrie du recyclage des métaux

Webinaire tarification et gestion des contrats pour l’industrie du recyclage des métaux

Webinaire

Webinaire à la demande : Plateforme AMCS pour le recyclage des métaux

AMCS Platform for Metal Recycling est une solution cloud de nouvelle génération conçue pour automatiser tous les aspects des opérations afin de rationaliser la production et de réduire les coûts. Cliquez sur le lien ci-dessous pour regarder une démo en direct maintenant.

Afficher d’autres ressources

Prêt à commencer votre voyage numérique?

Restez à jour en vous inscrivant dès maintenant!

Inscrivez-vous à notre newsletter
Contact

Contactez AMCS pour découvrir comment notre solution de pointe peut aider votre entreprise à croître et à prospérer.

Explorer Plateforme AMCS Solutions Réussites Blogues Carrières Restez en contact Inscrivez-vous à notre newsletter
Suivez-nous sur